Le jardin divers 2017-11-14T15:26:39+00:00

Le jardin divers

Le Jardin divers incarne l’insertion réussie d’un projet de taille moyenne dans la trame d’un quartier résidentiel. Fruit d’un travail de concertation avec les riverains et de co-conception avec les habitants, il a été dessiné par l’agence d’architecture NZI, avec la complicité de Champs Libre pour le travail paysager. Avec ses 4 jardins, répartis en rez-de-chaussée et en toiture, le jardin divers se présente comme un ilot verdoyant, pensé pour concilier, selon les envies, les jours et les saisons, tous les degrés de l’habiter, du plus intime et du plus privé au plus collectif et partagé.

Le projet en images

Nos derniers articles sur le projet

Le jardin divers inauguré

16 octobre 2017|0 Comments

Habitat et Humanisme et Cpa-Cps ont inauguré officiellement le « Jardin divers » le 20 septembre dernier, deuxième projet réalisé en partenariat. La salle commune a fait salle comble et permis d’accueillir, autour d’un buffet campagnard, une centaine de personnes venues découvrir cet ilot de verdure et de mixité. Un moment important pour les habitants et les [...]

Le jardin divers dans l’émission 66 minutes

23 mai 2017|0 Comments

L’émission 66 minutes de M6 a consacré dimanche 21 mai un reportage de 15 minutes à l’habitat participatif, avec notamment des interviews d’habitants du projet Jardins divers, que le journaliste a suivis lors des visites de chantier et des ateliers du groupe « jardins ». L’occasion aussi de découvrir l’expérience de Solène, qui cumule habitat participatif [...]

Les habitants ont le champ libre

25 mars 2017|1 Comment

Pour que le jardin divers mérite vraiment son nom, une grande partie des habitants s'était mobilisée pour participer à une journée de plantation pilotée par le paysagiste Bruno Garnerone de l’agence Champs libre, le 17 mars dernier. Un moment symbolique pour donner vie aux jardins qu’ils ont imaginés ensemble depuis des mois. Du potager aux baies [...]

L’essentiel

Acteurs

Acteurs

MOA

Cpa-Cps / Athenae

MOE

NZI Architectes (mandataires)

Champs libre / paysagistes

I+A ingénierie

Partenaires

Habitat et Humanisme

Crédits photographiques

Juane Grazioli

Cpa-Cps

Programme

Programme

1850 m2 de surface habitable

26 logements

1 local mutualisé de 60 m2

800 m2 d’espaces verts accessibles

VOLET SOCIAL

1 logement social dédié à la location de long terme

1 logement passerelle (location répondant aux situations d’urgence)

1 logement social intergénérationnel

6 logements en accession aidée avec le Mouvement d’aide au logement

1 logement en démembrement (nue propriété / usufruit)

Spécificités

Spécificités

RT 2012 – 20%

Béton et isolation par l’intérieur + rupteurs de ponts thermiques

Menuiseries extérieures

Chauffage collectif au gaz

Eau chaude solaire

 

Environ 70% de la parcelle restitués sous forme d’espaces verts utiles et cultivés

Projet paysager co-conçu et mis en oeuvre par les habitants avec le paysagiste (Champ Libre) et Universal paysage qui ont accompagné et formé les habitants à l’entretien du jardin.

 

Historique du projet

La première réunion a été l’occasion de définir le cadre de travail des ateliers, conçus comme un espace de co-production du projet entre les futurs habitants, la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre. Dans un premier temps, ce travail de concertation va se dérouler jusqu’au dépôt du permis de construire et se poursuivra pendant toute la durée du projet. La présentation de l’agence d’architecture NZI, maître d’œuvre de l’opération, a donné lieu à une première réflexion sur les grandes orientations du programme : l’insertion urbaine des bâtiments, les règlements d’urbanisme, les  points clés du projet architectural et sa dimension environnementale. La discussion qui a suivi a mis en évidence toute l’importance à donner à la réflexion sur le projet architectural dans son ensemble, mais aussi à la qualité des habitations, ou encore aux moyens constructifs qui seront proposés. Dès ce premier rendez-vous, s’est instauré un véritable dialogue avec l’équipe de maîtrise d’œuvre.

Le deuxième atelier a débuté avec la présentation des participants et une intervention de Olivier Launay, directeur d’Habitat et Humanisme Ile de France. Le partenariat entre Habitat et Humanisme et Cpa-Cps pour le programme de logements de la rue Charton a été réaffirmé. Les futurs habitants ont constitué un premier groupe de travail, réunissant 10 foyers, et portent une attention particulière aux espaces collectifs partagés, à la qualité architecturale du projet, aux matériaux de construction, aux coursives extérieures et à l’implantation des bâtiments. L’équipe de maîtrise d’œuvre a présenté les principales étapes du projet depuis les phases d’études jusqu’à la constitution d’un dossier complet de demande de permis de construire. Les premières propositions architecturales ont été présentées aux futurs habitants.

Les grandes orientations du programme architectural ont été détaillées. Le programme de logements se répartit sur deux bâtiments : le premier bâtiment, comprendrait 15 ou 16 logements et le deuxième bâtiment,  situé en fond de parcelle et accessible par le jardin intérieur, comprendrait 12 logements. La distribution des logements des étages supérieurs est assurée par un système de coursives extérieures. Le programme intègre de nombreux espaces mutualisés et collectifs intérieurs et extérieurs : salle commune, local en sous-sol, buanderie, local vélo, parking, caves, un grand jardin à usage collectif, ainsi que l’aménagement de toit-terrasse.

L’ordre du jour a porté principalement sur le local mutualisé. Plusieurs interrogations concernant son implantation dans les bâtiments, sa superficie, ses usages, avaient été soulevées lors des séances précédentes, et le groupe de travail avait également souhaité se réunir entre deux ateliers pour discuter de ces questions. Le groupe de travail considère que le local collectif est un des premiers points à définir, car il est en mesure de conditionner la suite de la construction du bâtiment et, également le budget que chacun pourra consacrer au financement de son propre projet. Il s’agissait de comparer les différents scénarios d’aménagement du local collectif, les coûts estimatifs, de définir des priorités d’usage et d’envisager son fonctionnement.

Une première approche de l’aménagement du jardin a été menée par un paysagiste. Le traitement paysager intègre les contraintes liées à la gestion des eaux pluviales et aux risques d’inondation, et prend en compte la multiplicité d’usages du jardin collectif. Le projet architectural intègre de nouvelles données comme une meilleure distribution de la lumière naturelle et cherche à valoriser l’ensemble des volumes extérieurs et intérieurs. L’atelier a permis d’apporter des précisions sur le projet architectural : le traitement paysager du jardin collectif, l’évolution en général des deux bâtiments, les espaces mutualisés (local mutualisé en rez-de-chaussée, sous-sol et parking, local vélo, buanderie).

Cpa-Cps a tout d’abord répondu aux dernières observations et interrogations faites par les habitants sur les évolutions du projet architectural. Bruno Garnerone, de l’agence Champ Libre, est intervenu pour présenter l’esprit général du projet paysager et les intentions d’aménagement du jardin intérieur et des espaces en toiture. Des précisions ont également été données sur la réglementation relative à l’accessibilité et sur les dernières évolutions du projet architectural. Une attention particulière est portée aux espaces de circulations palières et à la qualité architecturale des logements situés au rez-de-chaussée. Le groupe de travail a souhaité également aborder la question des performances énergétiques des bâtiments.

Près de trois mois s’étant écoulés depuis le premier atelier, il s’avérait fort utile de dresser un bilan des réunions de travail et de faire un rapport d’étape sur l’état d’avancement du projet. Les discussions qui ont suivi ce bilan ont porté pour l’essentiel sur les éléments clés et structurants du programme architectural et sur certains choix qui resteront encore à discuter : le chauffage collectif, le dimensionnement des locaux et espaces mutualisés, l’importance des espaces vitrés et des menuiseries, l’isolation thermique des bâtiments. Cpa-Cps, en tant que promoteur, a aussi souhaité rappeler ses obligations contractuelles et morales concernant la qualité de construction des bâtiments.

Conformément au calendrier, l’agence NZI est en train de réaliser l’étude d’avant-projet définitif (APD). Cette phase va permettre d’arrêter en plans, coupes et façades, les grandes lignes directrices du projet architectural, les espaces extérieurs de circulation et paysagés, ainsi que la configuration des logements. Ce travail permet également d’établir une première estimation du coût prévisionnel des travaux. Concernant l’isolation thermique des bâtiments, à la suite de la présentation de l’analyse critique de différents systèmes constructifs et d’isolation, il a été admis que les questions à prendre en compte ne devaient pas se limiter au strict champ de la justification technique d’un des procédés (isolation thermique par l’extérieur ou par l’intérieur, type de maçonnerie) mais devaient tenir compte de différents sujets: le confort des habitants, le projet architectural, les usages des bâtiments, la pérennité des matériaux, leur mise en œuvre, les gains thermiques et acoustiques, les coûts de réalisation. L’analyse de ces critères a permis d’adopter la conception d’une isolation thermique par l’intérieur, avec une exigence particulière à porter au confort d’été, aux dispositifs techniques et aux matériaux d’isolation qui pourront être proposés

Les derniers ateliers ont été l’occasion de nouveaux échanges sur le projet architectural dans son ensemble, le traitement des façades, en particulier de la façade sur rue et de ses aspects de finition, la forme et la taille des baies, le choix des isolants. L’atelier du 27 mars étant le dernier du cycle de la phase de conception du projet, il a été important d’établir un bilan des acquis du projet, des points qui restent encore à travailler et des options qui se dessinent. Un calendrier de mise en œuvre opérationnel du projet et l’élargissement du groupe de travail aux futurs arrivants constituent la principale priorité des semaines à venir

La maîtrise d’ouvrage a tenu a réaffirmer les éléments majeurs et structurants du projet: la qualité de vie, la qualité architecturale, la qualité environnementale, les performances thermiques des bâtiments, et sa qualité sociale. Ces objectifs seront tous atteints. A ce titre, le budget de réalisation de l’opération a été détaillé par postes principaux et les étapes de mise en œuvre du projet ont été précisées. Il s’agira dans les prochains mois de passer de l’enveloppe budgétaire prévisionnelle de travaux à des chiffrages par les entreprises des différents lots techniques, de prendre en compte des délais nécessaires à l’instruction du permis de construire, de poursuivre les missions de maîtrise d’œuvre, tout en assurant la gestion financière et administrative du projet par la maîtrise d’ouvrage, et les différentes démarches d’accession à la propriété des futurs habitants, avec comme ligne de mire le début du chantier de construction. L’équipe de maîtrise d’œuvre présentera lors de l’atelier du 15 mai les dernières avancées du projet architectural et répondra aux questions concernant les performances énergétiques des bâtiments.

Le dépôt du dossier de permis de construire est toujours prévu fin mai et le projet répondra dans un premier temps aux exigences de la RT2012, cependant des options de l’étude thermique menée par le bureau d’études techniques WOR Ingénierie pourront encore être étudiées et chiffrées après le dépôt du PC. Le bureau d’études a en effet été chargé de réaliser une analyse de plusieurs solutions en matière d’efficacité énergétique visant différentes labellisations : EFFINERGIE+, MINERGIE. Les dernières modifications du projet architectural ont été prises en compte et concernent en particulier les jardins et la végétalisation des toitures, les servitudes de vue et règles de distance, les exigences de sécurité incendie concernant les coursives. De nouvelles propositions architecturales pour les garde-corps, les stores et les revêtements de façade ont été aussi discutées. L’aspect extérieur de la façade s’oriente vers la mise en place d’un béton lasuré ou peint et réfléchissant.

Des compléments d’information concernant l’étude thermique et les performances énergétiques des bâtiments ont été présentés : la production d’eau chaude solaire est notamment confirmée comme une priorité économique et permettra de répondre à la demande du bailleur social sans mettre en œuvre un système spécifique dans les logements. Les différentes options d’aménagement intérieur vont être finalisées en tenant compte des contraintes techniques et des demandes de chacun. Les premiers rendez-vous individuels avec les architectes se dérouleront à partir de septembre. L’atelier a été aussi l’occasion de recueillir les avis concernant la manière d’attribuer les logements encore disponibles. Une réunion aura lieu entre habitants du groupe de travail et nouveaux participants pour que le projet soit compris et partagé par tous. Par ailleurs, un certain nombre de solutions architecturales sont en passe d’être trouvées pour répondre le mieux possible aux demandes de surfaces qui n’existent pas encore.

En introduction à cet atelier, Cpa-Cps a tenu à informer le groupe de l’obtention du permis de construire, le 3 septembre 2014. A cette occasion, il a été important de rappeler les objectifs du programme qui ont été atteints, les faits marquants et les principes adoptés par le projet architectural. Le planning prévisionnel et les points du projet qui seront à travailler avec le groupe lors des prochains ateliers ont ensuite été largement détaillés. Le travail doit porter sur les plans des logements avec un travail individuel sur les finitions, les performances énergétiques des bâtiments, les détails de finition extérieure et les usages des espaces partagés (local mutualisé, jardin, parking). Par ailleurs, au cours de la fin de l’année interviendront la commercialisation des derniers logements, la rédaction et la signature des contrats de réservation, la préparation des dossiers de financement de chacun des habitants. L’atelier a enfin permis de faire un point précis sur les principes de la VEFA, et de préparer les réunions de travail avec l’architecte qui porteront sur les modifications de plans et les travaux supplémentaires.

L’ordre du jour de cet atelier a porté sur l’organisation du travail entre les habitants et Cpa-Cps, les grandes échéances du projet ainsi que les documents à produire par le groupe. La fin de l’année sera l’occasion, d’accueillir de nouveaux foyers, après validation par Cpa-Cps de leurs projets financiers. 
Ils participeront aux prochains ateliers au fur et à mesure de l’avancée de leur dossier. A l’issue des rendez-vous individuels avec l’architecte, les futurs habitants seront mis en relation avec le notaire pour finaliser leur contrat de réservation. Par ailleurs, une rencontre pourra être aussi organisée avec le groupe et le notaire sur le règlement de copropriété, la charte et statut de l’association, le règlement intérieur. Le groupe devra dans les meilleurs délais déposer le nom et les statuts de l’association, élaborer la charte qui sera jointe en annexe avec l’acte authentique, compléter et enrichir le règlement de copropriété. Il devra mener une réflexion sur les charges du local mutualisé et les principes de l’état descriptif de division qui sera joint au règlement de copropriété.

Localisation

Nos autres projets

DIWAN

DIWAN

CUB

Réinventer la Seine / Usine des eaux

Réinventer la Seine / Halle de Rouvray

Réinventer paris / rue de l’Ourcq