Préparer l’avenir

Préparer l’avenir 2017-05-24T17:32:11+00:00
Passer du groupe projet au fonctionnement en copropriété : une transition qui a d’autant plus de chance de réussir qu’elle est bien préparée en amont, y compris pour assurer l’accueil des futurs locataires des logements sociaux.

Des rôles et responsabilités à se répartir
Durant la phase de chantier, les ateliers font place à des commissions qui prennent en charge les différentes dimensions du projet collectif. L’objectif est d’anticiper la vie de la future copropriété dans un souci d’efficacité et d’économie, et d’identifier les compétences, comme les appétences de chacun, à assumer les différentes tâches. C’est aussi le moment où se précise le fonctionnement des espaces ou équipements mutualisés (salle commune, jardin, buanderie, outils de bricolage, etc.).

Le passage en mode « copropriété »
Dès lors que tous les habitants ont pris possession de leur appartement, ils forment une copropriété généralement gérée par un syndic coopératif. Une formule qui permet de limiter les charges, avec comme contrepartie une participation des habitants à la gestion, la maintenance et l’entretien du bâtiment (sortir les poubelles, faire le ménage des parties communes, entretenir le jardin, etc.). Tout l’enjeu est de trouver le bon équilibre entre les tâches prises en charge par les habitants et celles qui seront confiées à un prestataire. Faire appel à un contrôleur de gestion qui assure la comptabilité et les appels de charge peut s’avérer pertinent, pour bénéficier d’un regard neutre et extérieur, et gagner en sérénité.

Préparer l’arrivée des locataires des logements sociaux
Un travail étroit avec le bailleur social partenaire, en l’occurrence Habitat et Humanisme, dont les logements sont loués à des personnes en situation précaire, s’engage également vers la fin du chantier. Même voulue et assumée, la mixité ne se décrète pas… Mais elle a d’autant plus de chance de se réaliser qu’elle est accompagnée. A travers son réseau de bénévoles et la présence de travailleurs sociaux, Habitat et Humanisme apporte une aide matérielle aux locataires qui emménagent, facilite leur intégration et intervient en cas de difficultés pour assurer la médiation. Pour des raisons qui tiennent aux conditions d’attribution de logements sociaux, les locataires sont identifiés tardivement et ne rencontrent les copropriétaires qu’au moment de leur emménagement. Un « guide pratique » leur est remis par Habitat et Humanisme pour décrire le fonctionnement spécifique de l’habitat participatif et la contribution attendue aux tâches du quotidien. C’est ensuite au collectif d’écrire sa propre histoire, à son rythme et selon sa propre inventivité.

 

Olivier Launay, Directeur d’Habitat et Humanisme Ile de France avec le groupe du Jardin divers pour préparer leur future cohabitation avec les logements sociaux