Réinventer la Seine : 2 fois lauréat !

Réinventer la Seine : 2 fois lauréat !

C’est officiel : Cpa-Cps fait partie des équipes lauréates sur 2 sites de l’appel à projet « Réinventer la Seine » et non des moindres, puisque le projet sur le site de l’ancienne Usine des Eaux d’Ivry, piloté par Quartus, est le plus important de tous ! Retour sur une aventure de plus d’un an et des projets qui devraient faire bouger les lignes de l’habitat participatif et du rapport des citadins avec l’agriculture.

Concurrent un peu malheureux du premier appel à projet « Réinventer Paris » en 2015, nous avions néanmoins décidé de tenter à nouveau l’aventure de « Réinventer la Seine » en 2016 et même de doubler la mise en nous positionnant sur 2 sites : l’usine des eaux d’Ivry dans le cadre d’un vaste projet (50 000 m2 dont 20 000 de logements) porté par Quartus et la Halle de Rouvray au bord du canal de l’Ourcq, mitoyenne du parc de la Villette. C’est donc avec beaucoup de satisfaction que nous avons appris mi-juilllet que les 2 projets dont nous sommes partie prenante étaient lauréats.

L’usine des eaux d’Ivry : Cpa-Cps, locomotive du projet d’habitat de Quartus
Cpa-Cps a été choisi par l’aménageur Quartus pour créer un projet d’habitat participatif « locomotive » qui éclaire la trajectoire de toutes les autres propositions d’habiter du site. Nous sommes partis du principe que l’habitat participatif n’était plus une utopie réservée à une poignée de militants (projets des années 70/80), ni cette 3ème voie empruntée par des minorités « éclairées » dans les années 2000 pour contourner la crise du logement et répondre à de nouvelles exigences écologiques. L’ambition de Quartus, associé à Cpa-Cps et Archi Ethic, est d’initier une 3ème génération de projets, qui pensent la participation à l’échelle de l’îlot, et dans la transversalité par rapport aux autres fonctionnalités que sont les déplacements, l’activité, les loisirs, la culture… Car c’est là que réside selon nous aujourd’hui la véritable innovation, avec un élargissement du périmètre des contributeurs à d’autres parties prenantes : porteurs de projets d’activités, associations, conciergerie, hébergement touristique, etc.

Avec Wang Shu, une maîtrise d’œuvre d’exception
Pour travailler sur ce site si particulier, Quartus a fait appel à un architecte singulier, lauréat du prix Pritzker en 2012 : Wang Shu. Dans son pays natal où le renouvellement urbain se fait à un rythme affolant, il prône le « slow build » pour laisser à l’humain le temps de l’appropriation, construit sobrement et magistralement, à partir de matériaux de récupération, tout en créant une relation intime avec la nature et le paysage. S’il se définit par provocation comme un «amateur», Wang Shu est considéré comme un maître de la matière. Sa proximité avec la philosophie du groupe CRAterre de l’école d’architecture de Grenoble, ainsi qu’avec les architectes des agences Lipsky+Rollet et Joly&Loiret engagés dans la construction durable comme levier pour penser la ville en perpétuelle évolution, a motivé leur regroupement autour d’un concept architectural baptisé « Réinventer la terre », dont les architectes français assureront la traduction et la mise en oeuvre in situ.
Voir la fiche projet

La Halle de Rouvray : une autre façon de réinventer la terre
Avec Agnès Sourisseau, référent pour l’Ile de France de l’association Française de l’agroforesterie-Sols vivants, Cpa-Cps a été à l’origine de ce projet de manufacture alimentaire, et s’est proposé de fédérer les différents acteurs du projet. A court terme, ils en reprendront le portage en créant la Société Coopérative d’Intérêt Collectif «Ourcq fertile». La coopérative s’engage à mettre en œuvre des activités qui valorisent le territoire de l’Ourcq, en lien avec la transition agroécologique élargie à ses dimensions sociales et culturelles. Elle assurera une mission d’éducation populaire par le goût, dans un lieu polyvalent, accueillant des unités de transformation artisanale de produits de consommation courante : pain, bière et autres boissons fermentées, café, préparations de légumes à partir de matières premières issues du territoire de l’Ourcq. Cette coopérative réunira des acteurs comme Alain Caumont, fondateur du Pain Quotidien, le chef étoilé Arnaud Daguin, le boulanger Maxime Bussy du Bricheton, les cafés Caron, le Petit Bain et le Barboteur qui assureront les activités culturelles et les animations in situ, sur les quais et sur les canaux… Voir la fiche projet

Nos 2 projets, ainsi que tous les projets lauréats de Réinventer la Seine, ont fait l’objet d’une exposition au Pavillon de l’Arsenal à partir du 20 juillet.
Par | 2017-10-19T18:56:54+00:00 19 juillet 2017|projets|0 commentaire

À propos de l'auteur :

Laisser un commentaire